Le Canada: (COVID)- des injections de rappel peuvent être nécessaires

Le Canada a déclaré vendredi que bien que des injections de rappel contre le COVID-19 puissent être nécessaires, il n’a reçu aucune demande de Pfizer (PFE.N) pour en approuver une, et les autorités sanitaires étudient actuellement la durée de la protection à partir de deux doses.

Pfizer et BioNTech prévoient de demander aux régulateurs américains et européens d’ici quelques semaines d’autoriser une dose de rappel de son vaccin COVID-19, sur la base de preuves d’un risque accru d’infection six mois après l’inoculation et la propagation du variant Delta hautement contagieux.

“Les données émergentes à ce jour montrent une bonne immunité chez la plupart des gens jusqu’à 9 mois après avoir reçu 2 doses de vaccin”, a déclaré l’agence de santé publique du Canada dans un communiqué. «

Il est possible que les Canadiens aient besoin d’une vaccination ultérieure, ou d’un rappel, après que nous ayons atteint des niveaux suffisants de protection communautaire avec le déploiement actuel.

Compte tenu de l’émergence de variantes préoccupantes, le besoin de futures doses de rappel est étroitement surveillé. , a indiqué le ministère.

Si le Canada reçoit une demande de rappel, il « évaluera les données fournies ».

Les infections au Canada ont considérablement diminué au cours des derniers mois en raison des fermetures et de l’augmentation des vaccinations.

Maintenant, les provinces ont rouvert leurs portes ou sont en train de le faire.

Les dernières données montrent que plus de 78,5% des personnes âgées de 12 ans ou plus ont reçu au moins une dose de vaccin COVID-19, et 46% sont entièrement vaccinées à travers le Canada.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply