L’UEFA ouvre une procédure contre Le FC Barcelone, la Juventus et le Real Madrid pour leur implication dans la Super League européenne

L’UEFA a ouvert une procédure disciplinaire contre Barcelone, la Juventus et le Real Madrid pour leur implication dans la Super Ligue européenne proposée.

Les clubs faisaient partie des 12 membres «fondateurs» de la ligue séparatiste, qui s’est effondrée plus tard.

Les neuf autres clubs ont renoncé au projet mais Barcelone, la Juventus et le Real Madrid ont refusé de le faire.

L’UEFA a déclaré qu’une procédure avait été ouverte contre les trois “pour une violation potentielle du cadre juridique de l’UEFA”.

Dans un communiqué publié mardi, l’UEFA a déclaré: “À la suite d’une enquête menée par les inspecteurs d’éthique et de discipline de l’UEFA dans le cadre du projet de la” Super League “, des procédures disciplinaires ont été ouvertes contre le Real Madrid, Barcelone et la Juventus pour une violation potentielle. du cadre juridique de l’UEFA.

Super League européenne: la Premier League introduit une nouvelle règle des propriétaires pour empêcher la répétition Les neuf autres clubs impliqués – Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Tottenham Hotspur, AC Milan, Inter Milan et Atletico Madrid – ont été sanctionnés par l’instance dirigeante du football européen pour leur participation. Ils ont accepté de verser une contribution de bonne volonté combinée de 15 millions d’euros (13,4 millions de livres sterling) au profit du football des enfants et du football de base à travers l’Europe. Ils verront également 5% des revenus de la compétition de l’UEFA retenus pendant une saison, à partir de 2023-24, et cet argent sera redistribué, y compris au Royaume-Uni.

Chacun s’est également engagé envers l’UEFA et ses compétitions, les clubs encourant des amendes de 100 millions d’euros (86,9 millions de livres sterling) chacun s’ils cherchent à rejoindre une compétition non autorisée à l’avenir. Ils seront condamnés à une amende de moitié s’ils enfreignent les autres termes de la déclaration.

Le président du Real Madrid, Florentino Perez, qui a été nommé président de l’ESL, a récemment déclaré que les 12 clubs qui avaient accepté de rejoindre le projet avaient des “contrats contraignants” et “ne pouvaient pas partir”.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply