Poutine qualifie l’escalade du conflit palestino-israélien de menace directe pour la sécurité de la Russie.

Vendredi, le président russe Vladimir Poutine a qualifié l’escalade du conflit israélo-palestinien de menace directe pour la sécurité de la Russie.

Lors d’une réunion avec le Conseil de sécurité russe, Poutine a déclaré que la proximité de la violence à Jérusalem et dans la bande de Gaza avec la Russie “affectait directement” l’agenda de son pays en matière de sécurité.

“Je voudrais demander à mes collègues de commenter la situation actuelle au Moyen-Orient, je veux dire l’escalade du conflit israélo-palestinien.

Cela se produit à proximité immédiate de nos frontières et affecte directement nos intérêts en matière de sécurité”, a déclaré Poutine.

Les tensions ont continué de s’intensifier depuis qu’un tribunal israélien a ordonné l’expulsion de familles palestiniennes du quartier de Sheikh Jarrah.

Les Palestiniens qui manifestaient en solidarité avec les habitants de la région ont été pris pour cible par les forces israéliennes.

Dimanche, des militants palestiniens à Gaza ont tiré des centaines de roquettes suivies de frappes aériennes israéliennes. Une semaine de va-et-vient d’attaques a fait 119 morts, dont 830 blessés, à Gaza.

Sept personnes ont été tuées en Israël a indiqué l’AP.

Mercredi, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Larov, a poussé à un effort international pour désamorcer le conflit

“Je pense que nous sommes parvenus à une conclusion commune selon laquelle la tâche la plus urgente consiste à convoquer une réunion du quatuor de médiateurs internationaux: la Russie, les États-Unis, l’ONU et l’Union européenne”, a déclaré Larov lors d’une réunion conjointe avec le secrétaire général de l’ONU. António Guterres, ajoutant que Guterres devrait agir en tant que coordinateur de la réunion.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Vershinine, a appelé Israël à arrêter “immédiatement” toutes les activités de colonisation dans les territoires palestiniens, selon l’agence de presse d’Etat russe RIA Novosti.

Vershinin a déclaré que Moscou voulait que le “statu quo des sites sacrés de Jérusalem” soit respecté alors que les manifestants palestiniens et la police israélienne s’affrontent quotidiennement dans la ville.

Des centaines de personnes ont été blessées dans des émeutes à la mosquée Al-Aqsa au cours des derniers jours

“Les parties ont discuté en détail de la situation actuelle dans la zone de conflit en mettant l’accent sur la nécessité de désamorcer les tensions dès que possible et d’assurer une sécurité adéquate des civils a déclaré Vershinin dans un communiqué de vendredi.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply