Facebook dit qu’il paiera 1 milliard de dollars sur 3 ans à l’industrie de l’information

Facebook, suivant les traces de Google, a annoncé son intention d’investir 1 milliard de dollars pour «soutenir l’industrie de l’information» au cours des trois prochaines années.

Le géant des réseaux sociaux, qui se dispute avec l’Australie au sujet d’une loi qui obligerait les plateformes sociales à payer les agences de presse, a déclaré avoir investi 600 millions de dollars depuis 2018 dans le domaine de l’information.

Google a déclaré en octobre qu’il paierait aux éditeurs 1 milliard de dollars au cours des trois prochaines années.

Les entreprises de presse veulent que Google et Facebook paient pour les nouvelles qui apparaissent sur leurs plateformes. Les gouvernements d’Europe et d’Australie sont de plus en plus favorables à ce point de vue.

Les deux entreprises technologiques absorbent la majorité des dollars américains de publicité numérique, ce qui – entre autres problèmes – a nui aux éditeurs.

Facebook a annoncé mardi qu’il lèverait l’interdiction des liens d’information en Australie après que le gouvernement ait accepté de modifier la législation proposée qui aiderait les éditeurs à négocier des paiements avec Facebook et Google.

Facebook a été critiqué pour son interdiction, qui a également temporairement coupé l’accès aux services gouvernementaux en cas de pandémie, de santé publique et d’urgence sur le site de réseautage social.

Facebook a déclaré mardi que les changements lui permettaient de choisir les éditeurs qu’il soutiendrait et a indiqué qu’il commencerait désormais à conclure de tels accords en Australie.

Google avait déjà signé des accords de licence de contenu avec des sociétés de médias australiennes et affirme avoir conclu des accords avec plus de 50 éditeurs dans le pays et plus de 500 dans le monde.

Il peut y avoir plus de réglementation de ce type dans d’autres pays. Microsoft travaille avec des éditeurs européens pour pousser les grandes plates-formes technologiques à payer pour les News.

Les pays de l’Union européenne travaillent à l’adoption de règles sur le droit d’auteur qui permettent aux sociétés d’information et aux éditeurs de négocier des paiements.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply