Californie-Des gorilles dans le Zoo de San Diego testées positives pour Covid.

Plusieurs gorilles du parc safari du zoo de San Diego ont été testés positifs pour le coronavirus, certains présentant des symptômes, dans ce que l’on pense être la première épidémie parmi ces primates en captivité.

La directrice exécutive du parc, Lisa Peterson, a déclaré lundi à l’Associated Press que huit gorilles qui vivent ensemble dans le parc sont soupçonnés d’avoir le virus et que plusieurs toussent.

Gavin Newsom, gouverneur de Californie, a confirmé lors de son point de presse de lundi qu’au moins deux gorilles avaient été testés positifs tandis que trois étaient symptomatiques

Il semble que l’infection provienne d’un membre de l’équipe de soins de la faune du parc qui a également été testé positif au virus, mais qui a été asymptomatique.

Le parc safari a confirmé la présence de Covid-19 grâce à des échantillons fécaux des gorilles, et les résultats des tests “n’excluent pas définitivement la présence du virus chez d’autres membres de la troupe”, a indiqué le zoo dans un communiqué.

Les vétérinaires surveillent de près les gorilles, qui resteront dans leur habitat dans le parc, au nord de San Diego, selon Peterson. «Mis à part un peu de congestion et de toux, les gorilles vont bien», dit-elle. «La troupe reste en quarantaine ensemble et mange et boit.

Nous espérons un rétablissement complet. » La transmission inter-espèces est depuis longtemps un sujet de préoccupation avec Covid-19, qui, selon les Centers for Disease Control, proviendrait probablement d’une chauve-souris.

On ne sait toujours pas quels animaux peuvent être infectés, avec un petit nombre de chiens et de chats qui seraient tombés malades dans certains pays, y compris aux États-Unis.

Dans les zoos, les grands chats sont les animaux les plus fréquemment infectés.

Un tigre malais de quatre ans nommé Nadia a été testé positif au zoo du Bronx à New York en avril, et peu de temps après, trois autres tigres et trois lions du zoo ont également été testés positifs.

Bashir, un tigre malais de 11 ans au zoo de Knoxville dans le Tennessee, a été testé positif au coronavirus en octobre et est entré en quarantaine avec les tigres malais Arya, 6 ans, et Tanvir, 11 ans, qui présentaient également une toux légère, une léthargie et un diminution de l’appétit.

Le mois dernier, NeeCee, un léopard des neiges de cinq ans du zoo de Louisville dans le Kentucky, a été testé positif.

On pense que les cas de gorilles sont les premiers signalés dans un zoo aux États-Unis et peut-être dans le monde.

Pour l’instant, l’équipe de la faune du parc de San Diego surveille de près leur comportement. Ils reçoivent des vitamines, des liquides et de la nourriture, mais aucun traitement spécifique contre le virus.

Les responsables du zoo travaillent en étroite collaboration avec des experts qui traitent le coronavirus chez l’homme au cas où les animaux développeraient des symptômes plus graves.

«Il s’agit de la faune, et ils ont leur propre résilience et peuvent guérir différemment de nous», a déclaré Peterson, ajoutant que pour le moment, l’objectif était de les garder «en bonne santé et prospères».

Newsom, qui a qualifié les gorilles de «nos gorilles bien-aimés», a souhaité au zoo «le meilleur des meilleurs».

Associated Press a contribué au reportage

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply