Boko Haram a tué 110 agriculteurs lors d’une attaque au Nigéria, selon l’ONU

Une attaque des insurgés islamistes de Boko Haram contre des riziculteurs dans le nord-est du Nigéria a fait au moins 110 morts, a déclaré un responsable des Nations Unies.

“Je suis indigné et horrifié par l’attaque horrible contre les civils”, a déclaré Edward Kallon, le résident des Nations Unies et coordonnateur humanitaire au Nigéria dans un communiqué envoyé par courrier électronique. «Au moins 110 civils ont été impitoyablement tués et de nombreux autres ont été blessés dans cette attaque.»

Le gouverneur de l’État de Borno, Babagana Zulum, où l’attaque a eu lieu, a déclaré que 43 victimes avaient été enterrées dimanche dans le village de Koshobe, dans le district de Jere.

Les insurgés ont tendu une embuscade aux agriculteurs qui rapportaient leur récolte de riz samedi. «Je condamne le meurtre de nos agriculteurs qui travaillent dur par des terroristes», a déclaré le président Muhammadu Buhari dans un communiqué publié par son porte-parole officiel. «Le pays tout entier est blessé par ces meurtres insensés.»

Les militants de Boko Haram mènent une campagne de violence depuis 2009 pour imposer leur version de la loi islamique au pays le plus peuplé d’Afrique avec plus de 200 millions d’habitants.

Le gouvernement estime que plus de 30 000 personnes sont mortes dans le conflit. Lors de l’enterrement des 43 victimes dimanche, les habitants de la communauté touchée ont déclaré au gouverneur Zulum qu’ils s’attendaient à ce que le nombre de morts augmente, car de nombreuses personnes étaient toujours portées disparues.

«Nos gens sont dans une situation très difficile», a déclaré Zulum aux journalistes. «S’ils restent à la maison, ils risquent d’être tués par la faim. Ils vont dans leurs terres agricoles et risquent d’être tués par les insurgés.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply