Le Royaume-Uni et la France déploient des navires de la marine à Jersey

Le Royaume-Uni a déployé jeudi deux bateaux de patrouille de la Royal Navy sur l’île britannique de Jersey dans un contexte de tension croissante sur les droits de pêche avec la France.

La France a déclaré qu’elle enverrait également ses propres navires de la marine pour surveiller la situation.

L’incident n’est que la dernière flambée sur la question après la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne.

Jersey est une petite île britannique autonome, située à 22 km au large des côtes du nord de la France.

Les responsables de Jersey ont délivré 41 licences de pêche aux navires français, mais la France a déclaré que ces licences imposaient unilatéralement des conditions plus strictes aux navires que les conditions de l’accord sur le Brexit signé par le Royaume-Uni et l’Union européenne.

La France fournit 95% de l’électricité de Jersey via des câbles sous-marins, selon S&P Global Platts et, en représailles à ce que les Français considéraient comme une violation des conditions de l’accord sur le Brexit, ils ont menacé de couper l’alimentation électrique.

“Dans l’accord (Brexit), il y a des mesures de rétorsion. Eh bien, nous sommes prêts à les utiliser”, a déclaré la ministre française de la Mer Annick Girardin, à l’Assemblée nationale.

“Nous entrons dans une nouvelle ère et il faut du temps pour que tout le monde s’ajuste.

Jersey a toujours montré son engagement à trouver une transition en douceur vers le nouveau régime”, a déclaré le ministre des relations extérieures de Jersey, Ian Gorst, dans un communiqué. Il a fait valoir que les nouvelles licences de pêche étaient conformes aux conditions commerciales post-Brexit.

Jeudi à l’aube, une cinquantaine de chalutiers français s’étaient rassemblés autour du port de Jersey de Saint-Hélier pour protester.

Les craintes d’un blocus ont poussé le Royaume-Uni à déployer ses navires de la marine, mais au bout de quelques heures, les chalutiers se sont dispersés.

Le gouvernement britannique s’est dit “heureux” que les chalutiers français aient quitté les environs, ajoutant que les patrouilleurs offshore de la Royal Navy retourneront désormais au port.

“L’accord de commerce et de coopération a modifié les accords de pêche entre le Royaume-Uni et l’UE”, a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

“Les autorités de Jersey ont le droit de réglementer la pêche dans leurs eaux en vertu de cet accord et nous les soutenons dans l’exercice de ces droits.”

Le mois dernier, des pêcheurs français en colère contre les retards du Royaume-Uni dans l’octroi de licences de pêche dans les eaux britanniques ont utilisé des barricades en feu pour bloquer les camions transportant du poisson importé du Royaume-Uni en France.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply