L’UE acceptent de lever les restrictions de voyage pour les touristes américains

Les membres de l’UE ont convenu mercredi d’ajouter les États-Unis à la liste des pays pour lesquels ils devraient progressivement supprimer les restrictions sur les voyages non essentiels.

Cette décision a été adoptée lors d’une réunion à Bruxelles des représentants permanents du bloc.

La recommandation n’est pas contraignante et les gouvernements nationaux ont le pouvoir d’exiger les résultats des tests ou les dossiers de vaccination et de fixer d’autres conditions d’entrée.

L’UE n’a pas de politique unifiée en matière de tourisme ou de frontière COVID-19, mais travaille depuis des mois sur un certificat de voyage numérique commun pour les personnes vaccinées, fraîchement testées ou récemment remises du virus.

Les législateurs européens ont approuvé le plan la semaine dernière. Les certificats gratuits, qui contiendront un code QR avec des fonctionnalités de sécurité avancées, permettront aux gens de se déplacer entre les pays européens sans avoir à se mettre en quarantaine ou à subir des tests de coronavirus supplémentaires à leur arrivée.

Plusieurs pays de l’UE ont déjà commencé à utiliser le système, notamment la Belgique, l’Espagne, l’Allemagne, la Grèce, la Bulgarie, la Croatie, la République tchèque, le Danemark et la Pologne.

Les autres devraient commencer à l’utiliser le 1er juillet. Il est principalement destiné aux citoyens de l’UE, mais les Américains et d’autres peuvent également obtenir le certificat – s’ils peuvent convaincre les autorités d’un pays de l’UE qu’ils entrent qu’ils en ont droit.

L’absence d’un système officiel de certification des vaccinations aux États-Unis peut compliquer les choses. Cependant, certains pays de l’UE ont déjà commencé à autoriser les visiteurs américains.

D’autre part, le Premier ministre belge Alexander De Croo a déclaré cette semaine qu’une approche prudente et progressive devrait rester la règle.

«Regardons la science et regardons les progrès. Regardons les chiffres et quand ce sera en sécurité, nous le ferons », a déclaré De Croo. « Au moment où nous verrons qu’une grande partie de la population est doublement vaccinée et peut prouver qu’elle est en sécurité, les voyages reprendront. Et je m’y attendrais au cours de cet été. En plus des États-Unis, les représentants des pays de l’UE ont ajouté cinq autres pays – la Macédoine du Nord, l’Albanie, la Serbie, le Liban et Taïwan – à la liste des voyages touristiques.

Le Conseil européen met à jour la liste sur la base des données épidémiologiques. Il est revu toutes les deux semaines.

Les représentants ont également décidé de supprimer une clause de réciprocité pour les régions administratives spéciales de Chine, Macao et Hong Kong.

Les recommandations devraient être officialisées vendredi.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply