La police turque arrête des centaines de personnes lors des marches du 1er mai

La police turque a arrêté 212 manifestants après que des échauffourées ont éclaté lors des marches du 1er mai samedi au milieu d’un couvre-feu lié au coronavirus, selon le bureau du gouverneur d’Istanbul et des témoins de Reuters.

La police anti-émeute et des policiers en civil se sont bousculés avec des dirigeants syndicaux et d’autres manifestants et en ont jeté certains par terre avant d’en détenir des dizaines près de la place Taksim à Istanbul, ont montré une vidéo et des images de Reuters.

Le bureau du gouverneur a déclaré que certains syndicats avaient été autorisés à organiser des mémoriaux pour marquer la fête annuelle, tandis que d’autres qui s’étaient “rassemblés illégalement” en violation du confinement et avaient ignoré les appels à se disperser ont été arrêtés.

L’Agence nationale Anadolu a déclaré que 20 manifestants avaient également été arrêtés dans la ville d’Izmir, dans l’ouest du pays.

La Turquie a adopté cette semaine un confinement partiel de 17 jours, y compris des ordres de rester à la maison et la fermeture d’écoles et de certaines entreprises, pour enrayer une vague d’infections à coronavirus.

Les médias locaux ont rapporté les efforts déployés par la police à Istanbul et à Ankara pour empêcher les journalistes de filmer les manifestations et les détentions du 1er mai, les policiers citant une nouvelle circulaire de la police.

Vendredi, les médias turcs ont rapporté que les agents avaient reçu pour instruction d’empêcher les gens de filmer ou d’enregistrer les forces de sécurité sur des smartphones pendant qu’ils sont en service.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply