La France va interdire l’entrée à certains responsables libanais

La France a déclaré jeudi qu’elle avait commencé à prendre des mesures pour empêcher certains responsables libanais d’entrer dans le pays au motif qu’ils bloquaient les efforts visant à trouver une solution à la crise politique et économique.

La France a été le fer de lance des efforts internationaux pour sauver le Liban de sa crise la plus profonde depuis la guerre civile de 1975-1990, mais après huit mois, elle n’a pas réussi jusqu’à présent à persuader les politiciens qui se chamaillent d’adopter une feuille de route de réforme ou de former un nouveau gouvernement pour débloquer l’aide internationale.

Avec l’Union européenne, Paris a travaillé à la création d’un régime de sanctions pour le Liban qui pourrait à terme entraîner des gels d’avoirs et des interdictions de voyager.

Dans le cadre des efforts visant à accroître la pression sur les principaux acteurs libanais, la France a l’intention de cesser de délivrer des visas à certains responsables, ont indiqué des diplomates.

“Sur une base nationale, nous avons commencé à mettre en place des mesures restrictives en termes d’accès au territoire français à l’encontre des personnalités impliquées dans le blocage politique actuel, ou impliquées dans la corruption”, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian dans une allocution aux côtés de son homologue maltais.

Le Drian n’a donné aucun nom et il n’était pas clair si les mesures réelles étaient déjà en place.

“Ce ne sont pas que des mots dans l’air”, a déclaré un diplomate français. Ils (les responsables libanais) peuvent s’assurer qu’il ne s’agit pas uniquement de menaces. »

Deux diplomates ont déclaré qu’une liste de noms avait été dressée et que les gens étaient mis au courant.

Comme de nombreux hauts responsables politiques libanais ont un logement, des comptes bancaires et des investissements dans l’UE et en France, et y envoient leurs enfants dans des universités, un retrait de cet accès pourrait être un levier pour concentrer les esprits. “Nous nous réservons le droit d’adopter des mesures supplémentaires contre tous ceux qui entravent la sortie de crise et nous le ferons en coordination avec nos partenaires internationaux”, a ajouté Le Drian.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply