Sultana Khaya, militante pour l’indépendance du Sahara occidental, agressée par la police marocaine

Dans le Sahara occidental occupé par le Maroc, la militante sahraouie Sultana Khaya a été brutalement agressée le week-end dernier par des agents marocains à son domicile de la ville de Boujdour, où elle et toute sa famille sont assignées à résidence depuis le 19 novembre dernier, quelques jours après la reprise du conflit armé sur le territoire.

Le 13 février, Sultana brandissait un grand drapeau depuis son toit lorsque le commissaire de police de Boujdour a lancé une pierre et l’a frappée à la tête.

Les vidéos et photographies de l’agression et des blessures à la tête de Khaya sont devenues virales.

Le lendemain, des dizaines de femmes sahraouies se sont approchées du domicile familial en signe de solidarité mais ont été battues par la police. Alors que Sultana protestait contre son assignation à résidence, le même policier l’a frappée à la nuque avec une matraque, et elle s’est de nouveau évanouie.

La famille de Khaya s’inquiète de ses blessures mais affirme que les hôpitaux gérés par le Maroc ne sont pas des endroits sûrs pour les militants sahraouis et que la police n’a pas autorisé la famille à convoquer un médecin à la maison.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply