Coup d’État au Myanmar: Aung San Suu Kyi en détention, l’armée prend le contrôle

L’armée du Myanmar a pris le pouvoir lors d’un coup d’État, détenant Aung San Suu Kyi et d’autres hauts responsables du parti au pouvoir après plusieurs jours de tensions croissantes à propos des résultats d’une récente élection.

Aung San Suu Kyi, la conseillère d’État du Myanmar, âgée de 75 ans, le président Win Myint et d’autres membres du parti au pouvoir, la Ligue nationale pour la démocratie, ont été arrêtés lundi matin à leurs résidences dans la capitale Naypyidaw. Plus tard dans la matinée, l’armée du Myanmar a déclaré qu’elle avait pris le contrôle du pays et déclaré l’état d’urgence pendant un an, cédant le pouvoir au général supérieur Min Aung Hlaing, son commandant en chef.

Le coup d’État fait suite à une victoire écrasante du parti de Mme Suu Kyi lors d’une élection qui, selon l’armée, a été entachée de fraude. Elle a exhorté ses partisans à «ne pas accepter cela» et à «protester contre le coup d’État».

Dans une lettre écrite en préparation de sa détention imminente, elle a déclaré que les actions de l’armée avaient remis le pays sous la dictature.

Le Myanmar, également connu sous le nom de Birmanie, a été gouverné par les forces armées jusqu’en 2011, lorsque les réformes démocratiques menées par Aung San Suu Kyi ont mis fin au régime militaire. Elle a passé près de 15 ans en détention entre 1989 et 2010. Elle a été internationalement saluée comme un phare de la démocratie et a reçu le prix Nobel de la paix en 1991.

Aux premières heures de lundi, l’armée a déclaré qu’elle cédait le pouvoir au commandant en chef Min Aung Hlaing en raison de “fraude électorale”.

Des soldats sont dans les rues de la capitale, Nay Pyi Taw, et de la ville principale, Yangon. L’armée affirme avoir trouvé des millions d’irrégularités lors d’élections parlementaires perdues par l’opposition de l’armée en novembre.

La commission électorale a rejeté les allégations de fraude. Mais l’armée avait menacé de «passer à l’action» et dit maintenant qu’elle va utiliser ses pouvoirs d’urgence pour organiser un nouveau vote.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply