Algerie 7 ans de prison ferme pour Ouyahia, 3 ans pour Ghoul et Zaalane

Le Tribunal de Sidi M’hamed a prononcé des peines allant de trois (3) à sept (7) ans de prison ferme à l’encontre de l’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia et des deux anciens ministres des Travaux publics, Amar Ghoul et Abdelghani Zaalane poursuivis dans des affaires de corruption dans le secteur du Tourisme à Skikda.

Le tribunal a condamné l’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia à une peine de 7 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de dinars dans le cadre de cette affaire, alors que les deux anciens ministres des Travaux publics, Amar Ghoul et Abdelghani Zaalane ont écopé quant à eux d’une peine de 3 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de DA. 

L’investisseur Ben Fassih Mohamed qui est au cœur de cette affaire a lui  été condamné à 4 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de DA.   La même juridiction a également prononcé une peine de 2 ans de prison ferme et une amende d’un million DA à l’encontre des ex-walis de Skikda Fawzi Ben Hocine et Derfouf Hadjri, tandis que l’ancien wali Mohamed Bouderbali a été condamné à 5 ans de prison ferme.

Pour ce qui est des autres accusés, Kamel Aliouane, a écopé de deux ans de prison ferme. L’ancien directeur des domaines Rachid Amara a écopé de deux ans de prison. Une peine de deux ans de prison ferme a été prononcée contre le fils de l’homme d’affaires Ben Fassih Mohamed.

A rappeler que le procureur de la République, près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a requis le 26 décembre dernier une peine de 12 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (1) million DA contre les anciens Premier ministre et ministre des Travaux publics, respectivement Ahmed Ouyahia et Amar Ghoul, et une peine de 10 ans de prison ferme assortie d’une amende du même montant contre l’ancien ministre des Travaux publics, Abdelghani Zaalane, poursuivis dans une affaire de corruption dans le secteur touristique à Skikda. 

Une peine de 10 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (1) million DA a également été requise par le procureur de la République contre l’ancien wali de Skikda, Mohamed Bouderbali poursuivi dans une affaire de dilapidation de deniers publics et pour octroi d’indus avantages, consistant en une assiette foncière, en faveur de l’homme d’affaires, Ahmed Ben Fassih. 

Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed a requis aussi une peine de 8 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (1) million DA contre l’ancien wali de Skikda, Fawzi Ben Hocine et l’homme d’affaires, Ahmed Ben Fassih, et 7 ans de prison ferme et une amende d’un (1) million DA contre Derfouf Hadjri, ancien wali de Skikda. 

Le procureur de la République a également requis une peine de 6 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (1) million de DA contre les directeurs des Domaines de Skikda, Dehimi Cherif, Amara Rachid, Khelfaoui Nassereddine et Seif-Eddine Ben Fassih (fils de l’homme d’affaires Mohamed Ben Fassih) et l’ancien directeur des domaines au ministère des Finances, Himour Mohamed. 

Une peine de 5 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (1) million de DA a été requise contre Merabet Laidi, ancien directeur du port de Skikda, Haba Fayçal, ancien directeur de l’industrie de Skikda et Kamel Aliouane, ancien cadre.

APS

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply