L’Attentat de Lockerbie: Un Nouveau suspect bientôt inculpé

Les États-Unis doivent ouvrir les accusations contre un Libyen soupçonné d’avoir fabriqué la bombe qui a fait exploser le vol Pan Am 103 au-dessus de Lockerbie en 1988, selon les médias américains.

Ils disent que les procureurs américains feront bientôt pression pour l’extradition d’Abu Agila Mohammad pour qu’il soit jugé aux États-Unis.

Il est actuellement détenu en Libye, selon le Wall Street Journal. Cela n’a pas été confirmé par les autorités libyennes.

L’attaque terroriste a tué 270 personnes dans la ville écossaise. La plupart des victimes à bord du vol Londres-New York étaient des citoyens américains.

Le ressortissant libyen Abdelbaset al-Megrahi a été le seul homme condamné pour l’attentat de 2001. Megrahi, qui a toujours proclamé son innocence, a fait appel en vain de sa condamnation.

il a par la suite été autorisé à rentrer chez lui après qu’il soit apparu qu’il avait un cancer en phase terminale. Il est décédé en 2012.

Des couronnes déposées pour marquer le 30e anniversaire de l’attentat de Lockerbie

Attentat de Lockerbie – Chronologie

Les enquêteurs américains et britanniques ont inculpé Megrahi en 1991 mais il n’a été remis par les Libyens qu’en avril 1999.

Mai 2000 – Un procès spécial sous la loi écossaise commence en terrain neutre au Camp Zeist aux Pays-Bas. 31 janvier 2001 –

L’ancien officier des renseignements libyens Megrahi est reconnu coupable de meurtre de masse et emprisonné à perpétuité avec une peine minimale de 27 ans.

Mars 2002 – Megrahi perd un appel contre sa condamnation.

Septembre 2003 – La Scottish Criminal Cases Review Commission (SCCRC) est chargée d’enquêter sur la condamnation de Megrahi.

Juin 2007 – Le SCCRC recommande que Megrahi obtienne un deuxième appel contre sa condamnation.

18 août 2009 – La décision de Megrahi d’abandonner son deuxième appel est acceptée par les juges de la Haute Cour d’Édimbourg.

20 août 2009 – Megrahi, atteinte d’un cancer de la prostate en phase terminale, est libérée de prison pour des raisons humanitaires.

Mai 2012 – Megrahi décède à son domicile de Tripoli, à l’âge de 60 ans.

Juillet 2015 – Les juges écossais décident que les proches des victimes de l’attentat de Lockerbie ne devraient pas être autorisés à faire appel au nom de Megrahi. Les tribunaux avaient précédemment décidé que seuls les plus proches parents pouvaient présenter une demande posthume.

Juillet 2017 – La famille de Megrahi a lancé une nouvelle offre pour faire appel de sa condamnation.

Mars 2020 – La Scottish Criminal Case Review Commission a déclaré que la condamnation de Megrahi pouvait faire l’objet d’un nouvel appel.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply