L’UE prévient qu’elle pourrait démanteler les grandes entreprises technologiques

L’UE a menace de démanteler les grandes entreprises technologiques si elles se livrent à plusieurs reprises à un comportement anticoncurrentiel.

L’avertissement intervient alors que Bruxelles publie ses projets de deux nouvelles réglementations technologiques majeures. Une loi sur les marchés numériques visera à lutter contre la concurrence déloyale dans le secteur, et une loi sur les services numériques obligera les entreprises technologiques à assumer davantage la responsabilité des comportements illégaux sur leurs plates-formes.

Les règlements tant attendus sont la première refonte importante de l’approche de l’UE en matière d’Internet depuis deux décennies. Après que la Commission européenne aura publié ses propositions mardi, elles seront votées par le Parlement européen et il n’y a pas encore de calendrier pour leur entrée en vigueur. Les deux règlements imposent d’énormes amendes pour mauvais comportement.

Les grandes entreprises technologiques qui enfreignent délibérément les nouvelles règles de concurrence seront passibles d’amendes pouvant atteindre 10 pour cent de leurs revenus mondiaux.

Les grandes entreprises technologiques qui ne contrôlent pas leurs plates-formes seront passibles d’amendes pouvant atteindre 6% de leurs revenus mondiaux.

Le projet de loi sur les marchés numériques stipule également que les grandes entreprises technologiques qui sont condamnées à trois amendes en cinq ans seront qualifiées de récidivistes et que l’UE entreprendra de séparer structurellement leurs activités, selon deux personnes ayant une connaissance directe des plans.

Si une enquête révèle un mauvais comportement systématique qui renforce encore la position d’une entreprise, l’UE peut imposer «des remèdes comportementaux ou structurels proportionnés à l’infraction commise et nécessaires pour assurer la conformité», indique un projet de règlement.

Les nouvelles règles, si elles entrent dans la loi dans leur forme actuelle, représenteraient l’un des ensembles de réglementations les plus strictes sur la Big Tech au monde.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply