Le pétrole prolonge sa chute alors que l’OPEP + lutte pour un consensus sur le plan de production

Le pétrole continue sa chute pour le troisième jour alors que l’OPEP + cherchait plus de temps pour parvenir à un accord sur la politique de production après une réunion échouée sans accord.

Les contrats à terme étaient inférieurs de 0,8% à New York. Les ministres se réuniront désormais jeudi plutôt que mardi pour laisser plus de temps pour délibérer sur l’opportunité de retarder une augmentation prévue de la production à partir de janvier.

Alors que certains considèrent le marché comme trop fragile pour absorber des barils supplémentaires, d’autres souhaitent en pomper davantage pour profiter des prix plus élevés suite aux percées du vaccin Covid-19.

Il y avait eu un consensus entre les ministres sur le maintien des réductions pendant encore trois mois, mais des frictions sont apparues avec les Émirats arabes unis sur les quotas, tandis que le Kazakhstan hésitait sur une prolongation.

Le pétrole vient de plafonner sa plus forte augmentation mensuelle depuis mai sur l’optimisme que la demande d’énergie va rebondir avec le déploiement des vaccins Covid-19 dans les semaines à venir.

Les pourparlers de l’OPEP + ont été compliqués par le gain de prix et des fissures sont apparues dans l’alliance, le ministre saoudien de l’Énergie, le prince Abdulaziz bin Salman, signalant lundi son mécontentement face à la situation en disant aux autres qu’il pourrait démissionner de son poste de coprésident d’un comité qui supervise la accord de sortie.

«L’OPEP + est coincé dans un endroit difficile parce que les indicateurs à court terme montrent que la demande en Europe et aux États-Unis est faible, mais l’Asie est plus forte», a déclaré Vivek Dhar, analyste des matières premières à la Commonwealth Bank of Australia.

PRIX

Le brut West Texas Intermediate pour livraison en janvier a chuté de 36 cents à 44,98 $ le baril sur le New York Mercantile Exchange à 10 h 15, heure de Singapour, après avoir glissé de 0,4% lundi.

Le Brent pour le règlement de février a chuté de 0,6% à 47,58 $ sur la bourse ICE Futures Europe après avoir perdu 0,8% lors de la session précédente

Les contrats à terme sur le brut à la Bourse internationale de l’énergie de Shanghai ont augmenté de 1,4% à 285,4 yuans le baril après avoir reculé de 2,6% lundi

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply