L’Iran donnera une réponse calculée au meurtre de scientifiques nucléaires, selon un responsable

L’Iran donnera une réponse «calculée et décisive» au meurtre de son principal scientifique nucléaire, a déclaré un haut conseiller du chef suprême iranien, tandis qu’un journal extrémiste a suggéré que la vengeance de Téhéran devrait inclure la frappe de la ville israélienne de Haïfa.

“Sans aucun doute que l’Iran donnera une réponse calculée et décisive aux criminels qui ont enlevé le martyr Mohsen Fakhrizadeh de la nation iranienne”, a déclaré Kamal Kharrazi, également chef du Conseil stratégique iranien sur les relations étrangères, dans un communiqué.

Fakhrizadeh, longtemps soupçonné par les gouvernements occidental et israélien d’avoir organisé un programme secret d’armes nucléaires, a été pris en embuscade vendredi sur une autoroute près de Téhéran et abattu dans sa voiture.

Les dirigeants religieux et militaires de l’Iran ont blâmé l’ennemi de longue date de la République islamique, Israël, pour le meurtre. L’Iran a dans le passé accusé Israël d’avoir tué plusieurs scientifiques nucléaires iraniens depuis 2010.

Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a refusé de commenter le meurtre.

Le quotidien radical Kayhan, dont le rédacteur en chef est nommé par le guide suprême l’ayatollah Ali Khamenei, a appelé à une attaque contre la ville portuaire israélienne de Haïfa, si le rôle israélien dans le meurtre de Fakhrizadeh est prouvé.

«L’attaque doit être menée de telle manière qu’en plus de détruire les installations, elle doit également causer de lourdes pertes humaines», a écrit Saadollah Zarei dans un article d’opinion.

Les tensions sont vives entre Téhéran et Washington depuis 2018, lorsque le président Donald Trump a abandonné l’accord nucléaire iranien de 2015 avec six grandes puissances et a réimposé des sanctions qui ont durement frappé l’économie iranienne.

En représailles, Téhéran a progressivement violé les restrictions de l’accord sur son programme nucléaire.

Biden a déclaré qu’il ramènerait les États-Unis à l’accord si l’Iran reprenait le respect.

L’Iran a toujours nié avoir cherché des armes nucléaires.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply