La Turquie rejette les appels au cessez-le-feu dans le Caucase

ISTANBUL – La Turquie a rejeté samedi les demandes «superficielles» de cessez-le-feu dans le Caucase du Sud, où elle soutient l’Azerbaïdjan, après une semaine de violents combats avec les forces ethniques arméniennes dans l’enclave séparatiste du Haut-Karabakh.

Alors que la Russie, les États-Unis et la France ont appelé à la fin des hostilités, la puissance régionale turque a fermement soutenu les Azéris et a répété que ce qu’elle appelait les «occupants» arméniens doivent se retirer.

L’Arménie a déclaré vendredi qu’elle travaillerait avec les trois grandes puissances en vue d’un cessez-le-feu. Mais le président turc Tayyip Erdogan a déclaré qu’ils ne devraient jouer aucun rôle dans le rétablissement de la paix et a déclaré samedi qu’Ankara soutenait les «opprimés» du Caucase du Sud.

Le ministre des Affaires étrangères de la Turquie, Mevlut Cavusoglu, a déclaré au journal italien La Stampa que la Russie ne pouvait jouer un rôle d’intermédiaire dans un cessez-le-feu «que si elle est neutre».

“Des demandes superficielles pour une fin immédiate des hostilités et un cessez-le-feu permanent ne seront pas utiles cette fois”, a-t-il déclaré, cité par l’agence de presse turque Anadolu.

Moscou a un pacte de défense avec l’Arménie, mais aussi de bonnes relations avec l’Azerbaïdjan.

Le Haut-Karabakh, où les Arméniens de souche sont la grande majorité, a déclaré samedi que 51 autres militaires avaient été tués dans la guerre avec l’Azerbaïdjan, une forte augmentation du nombre de morts après une semaine de combats acharnés.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply