France. Quatre personnes poignardés lors d’une attaque à Paris près de l’ancien bureau de Charlie Hebdo- Premier ministre

(PARIS)- Au moins deux personnes ont été poignardées vendredi près des anciens bureaux du magazine satirique Charlie Hebdo à Paris qui a été attaqué par des militants islamistes il y a plus de cinq ans, lors d’un incident sur lequel la police antiterroriste enquêtait.

La police parisienne a déclaré qu’une personne avait été arrêtée. La radio France Info a déclaré qu’un deuxième suspect était également en garde à vue.

Le Premier ministre Jean Castex avait déclaré plus tôt que quatre personnes avaient été poignardées, mais une source policière a déclaré plus tard à Reuters que le nombre de personnes blessées était de deux, dont une gravement.

«J’étais dans mon bureau. J’ai entendu des cris sur la route. J’ai regardé par la fenêtre et j’ai vu une femme qui était allongée sur le sol et qui avait pris un coup au visage de ce qui était probablement une machette », a déclaré un témoin à la radio Europe 1.

«J’ai vu un deuxième voisin par terre et je suis allé aider.

La police parisienne a déclaré qu’une personne avait été arrêtée près de l’opéra de la Bastille. Europe 1 a cité des responsables de la police selon lesquels le suspect avait 18 ans et était connu des services de sécurité.

Une source policière a déclaré qu’une machette avait été retrouvée sur les lieux. Une autre source policière a déclaré qu’un couperet à viande y avait été trouvé.

Le bureau du procureur national antiterroriste a déclaré qu’il enquêtait sur l’affaire.

PROCÈS EN COURS

Quatorze personnes ont été jugées à Paris le 2 septembre, accusées d’être complices de l’attaque contre les bureaux de Charlie Hebdo en janvier 2015 qui a fait 12 morts. Le tribunal a appris qu’ils avaient cherché à venger le prophète Mohamed , près d’une décennie après les caricatures hebdomadaires publiées se moquant de lui.

La police a déménagé de son domicile le responsable des ressources humaines de Charlie Hebdo cette semaine après des menaces contre sa vie. Vendredi, des images télévisées montraient des ambulances, des camions de pompiers et des policiers bouclant la zone autour des anciens bureaux de Charlie Hebdo.

Les autorités locales ont demandé aux gens d’éviter la zone et ont déclaré qu’une opération de police était en cours dans un quartier du nord-est de Paris.

Le maire adjoint Emmanuel Grégoire a tweeté que la police chassait un individu «potentiellement dangereux». Le métro parisien a fermé des lignes dans la région et des écoliers ont été initialement maintenus à l’intérieur dans une zone autour de l’attaque, a déclaré un responsable de la mairie.

La France a connu une vague d’attaques de militants islamistes ces dernières années. Des attentats à la bombe et des fusillades en novembre 2015 au théâtre du Bataclan et dans d’autres sites autour de Paris ont tué 130 personnes, et en juillet 2016, un militant islamiste a conduit un camion à travers une foule célébrant le 14 juillet à Nice, tuant 86 personnes.

AlgérieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply