Le mexique, “El Marro” capturé par les forces spéciales

Après avoir reçu une information selon laquelle l’un des principaux patrons du crime mexicain n’a jamais dormi au même endroit pendant deux nuits consécutives, les autorités mexicaines ont encerclé quatre maisons pendant 72 heures avant de lancer un raid qui a conduit à l’arrestation du capo connu sous le nom de «El Marro» et plusieurs de ses associés.

La capture dimanche du présumé trafiquant de drogue et voleur de carburant Jose Antonio Yepez, alias «El Marro» ou «The Mallet», a éliminé l’un des deux patrons qui luttaient pour le contrôle de l’État de Guanajuato, une puissance industrielle assombrie par des guerres de gangs sanglantes.

Le secrétaire à la Défense mexicain, Luis Cresencio Sandoval, a déclaré mardi que les autorités surveillent quatre adresses possibles lorsqu’elles ont appris que Yepez était arrivé dans l’une des maisons de Guanajuato.

«Compte tenu des informations selon lesquelles ‘El Marro’ n’a pas dormi deux nuits au même endroit, ainsi que de la présence [d’un camion noir et d’une livraison de nourriture] à cette adresse qui a confirmé l’information que nous avions», a conduit les autorités à obtenir des mandats de perquisition, a declaré Sandoval.

Cible principale du gouvernement, Yepez, patron du cartel de Santa Rosa de Lima, basé à Guanajuato, s’est engagé dans une lutte pour la suprématie de l’État avec le Jalisco New Generation Cartel (CJNG), l’un des gangs les plus puissants et les plus violents du Mexique.

Pour capturer Yepez, le gouvernement du président Andres Manuel Lopez Obrador a envoyé deux hélicoptères Cougar entièrement équipés, des drones sans pilote et des centaines de soldats.

Mill autres soldats des forces de sécurité de l’État ont été déployées pour «maintenir la sécurité des citoyens de ces municipalités», a déclaré Sandoval lors de la conférence de presse quotidienne de Lopez Obrador.

Les autorités ont arrêté six hommes et trois femmes lors des raids, dont Yepez, et ont saisi des armes de haut et de bas calibre, un lance-grenades, environ 6 600 dollars en espèces et ont sauvé une femme kidnappée de 52 ans.

Lopez Obrador voulait probablement éviter l’embarras auquel son administration a été confrontée en octobre dernier dans l’État de Sinaloa après la brève arrestation puis la libération de l’un des fils du tristement célèbre baron de la drogue Joaquin «El Chapo» Guzman, car des hommes armés du cartel ont submergé les forces de sécurité.

AlgerieMonde.Live

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Leave a Reply